GSF dans les futures tours végétales ?

Besoin d’air de meilleure qualité, besoin de végétaux pour vivre plus en harmonie avec la nature… Les futures tours intègrent de plus en plus l’élément végétal. C’est ainsi que l’architecte italien Stéfano Boeri conçoit ses nouveaux projets. Notamment celui d’un bâtiment à Lausanne de 117 mètres qui comprendra une centaine d’arbres, 6000 arbustes et 18000 plantes. On peut légitimement penser que cette approche concernera de plus en plus les installations de bureaux. De belles perspectives pour GSF qui entretient déjà les espaces verts de nombreux clients ! 

http://positivr.fr/stefano-boeri-tour-vegetale-lausanne/?mc_cid=7f2f48f2df&mc_eid=29b31329a3

Les espaces de travail évoluent…

GSF suit de très près les évolutions en cours et à venir des espaces de travail. En effet, ces innovations préfigurent de nouvelles approches de maintien de l’hygiène et de la propreté, que ce soit en termes de méthodes ou de prestations à assurer. Ces changements concernent aujourd’hui essentiellement les entreprises type GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon), les start-ups ou les espaces de coworking. Un exemple avec cet espace de coworking-crèche !

 http://www.lumieresdelaville.net/2016/02/16/demain-des-bureaux-plus-uniquement-reserves-au-travail-paru-sur-demain-la-ville/

Le vert envahit les bâtiments

bâtiment vegetal gsf

La ville du futur aura-t-elle une dominante verte ? C’est fort probable.

De nombreux bâtiments intègrent dorénavant des espaces verts. Enjeux sanitaires avec la qualité de l’air dans les espaces de vie ou de travail et la présence, par exemple, de murs végétaux qui purifient l’air. Des terrasses avec arbres et arbustes pour répondre aux défis écologiques. On commence aussi à évoquer la création de nouvelles villes qui seront conçues comme des cités écologiques, respectueuses de l’environnement, optimisant et protégeant les ressources et qui accordent une grande place à ces espaces verts.

L'agriculture envahit les bâtiments

agriculture bâtiment gsf

À Chicago des bâtiments ont installé sur leurs toits des potagers. Il y en a plus de 200 soit une surface d’environ 23 hectares de culture en pleine ville ! Le futur sera également celui des fermes verticales.

Le concept n’est pas celui de l’expansion horizontale de l’agriculture, mais celui de son expansion verticale en s’interdisant le recours à la chimie destructrice des sols, propre à l’agriculture traditionnelle, pour lui substituer celle de l’agriculture hors-sol. Les bâtiments n’ont pas fini d‘évoluer et il s’agira de les anticiper et de s’y adapter.

Travailler autrement… En courant… À la cafétéria…

travailler autrement bureau gsf

Dans de plus en plus de bureaux, aucun espace n‘est attribué nominativement. Les employés sont des nomades qui vont dans les espaces aménagés en fonction de la nature du travail à accomplir. Pouvoir s’isoler pour téléphoner ou pour travailler en toute concentration. Pouvoir échanger avec un ou deux collègues autour d’une table à la cafétéria. Pouvoir travailler à plusieurs sur une séance d’échanges d’idées dans une sorte d’agora… Ce qui a un autre avantage non négligeable qui est d’éviter la sédentarité. Il y en a même qui travaillent en courant !

Autant d’évolutions qui auront des effets sur l’entretien de ces espaces.

Quand Airbus annonce son usine du futur

airbus usine future gsf

Si on veut imaginer ce que sera sans doute une usine dans dix ans on peut s’intéresser à ce qu’est en train de mettre en place Airbus à Toulouse. L’assemblage d’un avion en 2025 se fera dans une usine high-tech avec les technologies les plus avancées en cours de développement ou qui existent déjà : visée laser et puces RFID* pour l’ajustement des pièces, cobot (robot collaboratif) et réalité augmentée pour les opérateurs, projection de circuits électroniques sous forme liquide à même le fuselage, robot en forme de crabe pour le rivetage, portiques circulaires pour l’automatisation de la peinture, tablettes au poignet pour guider les étapes d’assemblage. Le coût de production et le temps de production pourraient être réduit de 50 % ! La propreté, voire l’ultra-propreté, d’une telle usine devra être à la hauteur !

* Une puce RFID (Radio Frequency IDentification) est une puce informatique couplée à une antenne lui permettant d'être activée à distance par un lecteur et de communiquer avec ce dernier.

Rapport Annuel

Retrouvez notre rapport annuel 2021

FR EN

Retrouvez notre rapport annuel 2020

FR EN 

Retrouvez notre rapport annuel 2019

FR | EN 

Retrouvez notre rapport annuel 2018

FR EN

Retrouvez notre rapport annuel 2017

FR  EN

Presse

Dossier de presse